Partagez | 


Nouveau ninja
Nouveau ninja


Messages : 1
Date d'inscription : 17/08/2014


MessageSujet: Event #1 - Phase #1 : Menace à Suna [Akatsuki]   Dim 17 Aoû - 19:25


Arrivée de l'Aube

Règlement évent :
- Chaque joueur s’étant inscrit à l’évent reçoit 1000 ryos qu’il peut aller dépenser dans la boutique de sa faction (Cf. Système #1) ou pour améliorer son personnage. Les mises à jour faites sur votre personnage seront effectives pour l’évent.
- Vous avez 72h pour répondre au post vous concernant lorsque c’est votre tour. Passer ce délai, votre tour sera sauté et il pourra advenir n’importe quoi de votre personnage.
- Merci de respecter à la lettre chaque étape de l’évent, vous avez la possibilité de fuir, de faire face aux situations proposées, etc. Cependant, tout peut arriver et personne n’est à l’abri, sachez-le.


Scénario précédent :

Alors que l’aube eut envoyé le binôme composé de Sasori et Deidara pour aller capturer la première des neufs bêtes à queue, Ichibi. Ils arrivèrent à pénétrer au sein du village grâce à l’un des espions sous le contrôle du scorpion rouge et Deidara décida de se charger seul de l’hôte. Alors que son infiltration se passait on ne peut plus mieux, Gaara vint à découvrir la supercherie et à l’intercepter au plus vite. Un combat aérien s’en suivit dans le ciel du village caché du sable où les deux protagonistes n’avaient pas à prendre le dessus sur l’autre. Alors que Deidara perdit l’usage d’un bras à cause du broiement qu’il avait subi par le sable, ce dernier perdit également patience et utilisa sa plus puissante bombe C3 pour essayer de raser une partie du village auquel Gaara semblait tant tenir. C’est à ce moment précis que Sasori intervint pour éviter que Gaara ne puisse aider les villageois et c’est ainsi qu’une partie du village caché de la sable fut détruire dans un premier temps.

Choqué par ce désastre et par la vue du champ de ruines encore proie aux flammes, Gaara se laissa submerger par la conscience de son bijuu et l’Ichibi put se libérer de son contrôle pour prendre totalement possession de son corps et finalement apparaître sous sa forme la plus parfaite. La puissance déployée par les deux confrères de l’aube jusque-là avait été trop importante et ils n’eurent d’autres choix que de battre en retraite et d’en informer l’organisation. Pain, leader de l’organisation, décida d’envoyer plusieurs binômes sur les lieux afin d’aller y attraper le Bijuu et de rechercher des corps ou autres objets de valeur intéressants. Finalement, c’est le binôme composé de Hoshigaki Kisame et d’Uchiha Itachi qui se chargera de l’Ichibi tandis que les binômes composés d’Hidan et Kakuzu ainsi que de Sasori et Deidara s’occuperaient de fouiller les ruines. Un sceau très puissant a été mis à disponible par Pain à l’égard du binôme chargé de la capture de l’Ichibi pour qu’ils puissent le sceller et le ramener dans le repaire du pays des rivières.


Informations connues / inconnues :

- Le village a été presque totalement rasé par l’attaque de Deidara et le déchaînement de l’Ichibi sur les lieux
- L’hôte a complètement perdu le contrôle et l’Ichibi a finalement pu réapparaitre.
- Aucune information n’est connue sur le déplacement des grandes nations ou les événements qui sont survenus après l’attaque de Sasori et Deidara.
- Aucune information n’est connue sur la localisation exacte du Bijuu, l’on pense qu’il se terre quelque part dans le village.


Intérêts / Risques
- Combattre et capturer l’Ichibi.
- Récupération d’armes et d’équipements propres aux Sunajins.
- Récupération de rouleaux de techniques et de corps.
- Récupération d’informations en possession de Suna.

- Risque de ninjas survivants du village
- Risque de défaite face à l’Ichibi
- Risque de pertes humaines


Ligne temporelle


Déroulement de l’étape #1

Décrivez votre voyage jusqu’aux ruines de Suna, sachant que vous partez du repaire placé au pays des rivières (Cf. Carte Naruto) et que votre arrivée se fera du côté Est du village.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre d'Akatsuki
Membre d'Akatsuki
avatar


Messages : 54
Date d'inscription : 13/07/2014

Fiche ninja
Niveau: 38
Expérience:
102/400  (102/400)


MessageSujet: Re: Event #1 - Phase #1 : Menace à Suna [Akatsuki]   Dim 17 Aoû - 21:08


Désert


La forêt était faiblement illuminée par le soleil qui commençait à se lever d'une manière particulièrement peu efficace pour percer les ténèbres restants en vu du manque de lumière dont était victime la forêt et ses habitants, ce qui n'empêchait toutefois pas aux plus fins de remarquer la présence de six ninjas dont les caractéristiques physiques de certains (l'un était par exemple petit et trappu et possédait une queue de scorpion mécanique alors qu'un de ses camarades possédaient une apparence physique ressemblant à celui d'un requin) les rendaient des plus distinguables, même s'ils se distinguaient avant tout grâce à leur manteau noir et des nuages rouges affichés sur ces derniers.

Akatsuki était en route vers le village caché du sable dans le but noble de capturer le démon à une queue nommé Ichibi afin qu'il soit scellé dans la statue du Gedo Mazo, les criminels procédaient en effet dans l'ordre et la prochaine victime sera le démon à deux queues, Nibi, scellé dans une jeune femme de Kiri.

Mieux valait toutefois se concentrer sur ce démon là en revanche sachant que la première tentative avait échouée, en grande partie à cause de l'arrogance d'un des membres qui avait été chargé avec son partenaire de vaincre le Kazekage, Jinchuuriki du démon, pour ramener son corps afin qu'il soit scellé. Une tâche peu noble vu qu'il fallut l'intervention de son co-équipier qui se rendit rapidement compte que la mission était finie quand un accès de colère du Kage libéra le démon à une queue.

La compétence, nos deux hommes en avaient en vu de leur statut de ninja de rang S et de leur grand talent dans l'art ninja mais du chakra, ils n'en avaient plus et ils ne possédaient en plus de ça d'un manque de puissance de feu vu que le blond avait tout épuisé dans la tâche principale d'affronter le Kage. Ils durent par conséquent battre en retraite alors que le démon se déchaîna sur le village caché, ne laissant que très peu de survivants et un village caché de moins.

L'Hoshigaki, présent dans le lieu de réunion de l'Akatsuki, dut se retenir de pouffer de rire devant la mine déconfite de l'artiste blond ainsi que celui de son camarade qui était normalement des plus calmes. Le leader n'était pas homme à utiliser la violence de façon létale sur ses alliés et ils furent donc forcés de revenir à la charge après s'être remis de ces événements, accompagnés du combo Zombie et du fameux Duo Terrible composés tout deux de Kakuzu et Hidan ainsi que de Kisame et Itachi.

L'héritier du clan légendaire et l'ancien épéiste de la brume iront s'occuper du démon avant de le ramener une fois vaincu avec un sceau donné par le boss alors que les deux autres iront collecter des corps de shinobi et des informations afin d'aider l'organisation. Il devint évident que les villages cachés apprendraient aussi quand à la destruction du village ou posséderaient en tout cas des informations sur la situation et enverraient du renfort.

Par conséquent, en finir vite fait était en général une bonne option et les deux hommes allaient devoir finir le Bijuu rapidement. Par conséquent, ce fut avec une certaine rapidité que les hommes se mirent en marche, sachant que le leader le leur avait ordonné.

Le regard cruel de Kisame passait d'un ninja à l'autre alors qu'il profitait de l'humidité : Le pays du vent était fait d'un grand désert aride et il devint évident qu'utiliser des techniques Suiton serait retors. Notre homme possédait des réserves de chakra lui permettant de faire des techniques surpuissantes capable de transformer le terrain en océan mais il serait quand même désavantagé.

La forêt commença à disparaître peu à peu alors que du sable apparaissait, les animaux se faisant aussi rare alors que la chaleur augmentait de façon incroyable. Le scorpion rouge ne devait pas sentir la chaleur en vu du fait qu'il était originaire du village caché mais le requin ne put s'empêcher de laisser échapper un soupir, suivi par son épée qui manifesta son mécontentement en laissant échapper un grognement d'outre tombe.

Les dunes devinrent rapidement les seuls objets visibles pour les criminels alors qu'ils se mirent à marcher dans l'épais désert. Kisame se surprit à accéder en premier à la gourde d'eau alors qu'il entreprit de reprendre son sourire, ne laissant pas une bête chaleur le gêner pour autant. Samehada allait avoir son chakra alors que l'organisation allait mettre la main sur un Bijuu, c'était quelque part satisfaisant que les deux n'aient pas réussis leur coup car un repas attendait la lame légendaire des abysses.

Une fumée apparut alors, grossissant de par le rapprochement des six shinobis. Plusieurs autres fumées émanait également du point d'où sortait la première et n'indiquait que deux choses : Le mec qui faisait le barbecue était particulièrement mauvais où le village caché de Suna était proche.

Demander à Sasori ce qu'il ressentait serait sûrement idiot et par conséquent, le requin ne prit pas la peine de lui poser la question, se concentrant sur le fait que sa lame s'agitait en détectant du chakra de Bijuu. Elle ne sortait pas de ses bandages ou autres mais en tout cas, elle émit un ricanement primaire temporaire avant de se taire à nouveau.

Une fois arrivés sur la dernière dune avant le village, il devint rapidement évident pour les shinobis que la situation était catastrophique : Les corps étaient semés partout en dehors du village alors que le mur entourant ce dernier était complètement détruit et parsemés de morceaux de corps humains et autres cadavres en état de décomposition avancé en vu de la chaleur.

Le village était ruiné et il y avait des feux gros sur quelques parties alors que quatre bâtiment encore sur pied tremblaient, le reste n'était fait que de bâtiments détruits, de débris et autres signes de destruction évidents. Des trous gigantesques étaient aussi présents là où se terraient probablement la créature.

Hum, ça doit plaire aux plus dérangés d'entre nous cette vision ! J'imagine que trouver des corps sera difficile dans tout ce chahut, non ? Heureusement que nous devons trouver une créature géante de notre côté, elles sont plus visibles.

Kisame bondit au pied de la dune et dégaina son épée pour la pointer vers le village caché détruit : La lame se mit à gigoter, indiquant que le démon était proche !

Il est dans le village comme prévu ! Allez Itachi, nous partons à la chasse au Tanuki, j'espère que nos amis prendront plaisir à participer à l'autre chasse de corps, héhé.

Le requin attendit que son camarade descende puis entreprit de foncer vers le village caché en ruine tout en gardant Samehada en main. Une fois assez proche, il se paya le luxe de bondir sur l'un des débris.

N'oublions pas sa maîtrise sur le sable ! Je peux créer un océan mais je pense qu'il fera le premier mouvement ! Prépare toi Itachi, affronter un démon à queue est une tâche réservée à des Kage après tout ! Héhé.

Le requin sourit et continua sa marche tout en faisant attention à rester sur des débris, la chasse commençait...



Hors RP
Ici pour tes techniques utilisées vu que tu aimes te battre mon Croustibat <3.



© Snow White | Nala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre d'Akatsuki
Membre d'Akatsuki
avatar


Messages : 151
Date d'inscription : 04/07/2014

Fiche ninja
Niveau: 38
Expérience:
0/400  (0/400)


MessageSujet: Re: Event #1 - Phase #1 : Menace à Suna [Akatsuki]   Lun 18 Aoû - 14:53

















 ❝ Menace à Suna ❞  
Il est où le raton ? èé. ~




L’heure était enfin venue pour l’aube de se lever et d’enfin commencer ses plans macabres envers le monde ninja qui l’avait chassé, banni ou trahi pour certains. Tous avaient connu les bons et les pires côtés de ce système installé depuis si longtemps que la population ne connaissaient rien d’autre et que tout pouvait paraitre au mieux, au plus normal pour eux.  Pauvres ignorants qui ne voyaient pas plus loin que leur propre existence ! C’est cette simple pensée égocentrique qui mit un terme à la vie d’une lignée entière, celle du clan Uchiha. Ceux-ci avaient voulu améliorer leur situation, qui était loin d’être précaire, en s’imposant par la force – ils n’avaient pas vu plus loin que leur nez et finalement choisi la pire solution envisageable. Au lieu de favoriser le dialogue proposé par le Sandaime Hokage, ils avaient préféré descendre dans les abysses de la haine pour vouloir atteindre à la vie des hautes instances du village. Selon eux encore, le village les bridait, ne reconnaissait pas les Uchihas à leur juste valeur et allait même jusqu’à leur manquer de respect et les insulter pour certains – ce qui était gravement exagéré, simplement pour envenimer la situation. Itachi n’avait pas eu d’autres choix que d’éteindre la lignée qu’était la sienne pour le bien du village et pour la paix. C’est ainsi, que trahi par le système, il avait accepté de devenir un déserteur et la pire des espèces d’hommes, la sorte qui serait capable de prendre la vie qui l’a créé, qui l’a mis au monde.  Cela faisait huit ans que le clan Uchiha avait été exterminé de la main de son propre prodige et pourtant, cette nuit ne quittait jamais les pensées de notre homme.

Même lorsqu’il fut missionné par le leader de l’organisation de l’aube afin d’aller capturer le premier démon à une queue qui avait finalement posé quelques problèmes au binôme composé de Deidara et de Sasori. Ceux-ci avaient dû sous-estimer le Jinchurikii et avaient finalement perdu le contrôle des événements. Du moins, c’est ce que pensa Itachi qui n’avait jamais eu l’occasion de combattre un hôte encore mais qui avait entendu toutes sortes d’histoires et de légendes à leur sujet, par les informateurs de l’organisation mais aussi lorsqu’il fut à Konoha. Il avait pu apercevoir, au loin, le Kyubi qui avait attaqué Konoha, il y a maintenant quinze ans, alors que Sasuke n’était qu’un nourrisson. Il avait été le témoin de la puissance d’un démon à queue dont le pouvoir n’était pas restreint par celui d’un hôte et c’était pour le moins terrifiant, même pour l’un des derniers héritiers du clan de l’éventail. Et c’est ce que Kisame et lui allaient affronter, un bijuu totalement libéré de son jinchurikii ayant à disposition sa pleine puissance. Le combat qui aurait lieu dans plusieurs heures serait d’une rare intensité et les deux hommes n’allaient pas devoir lésiner sur les moyens. Itachi s’était équipé pour cette mission, il s’était rendu dans la petite bourgade de Kikkyou, dans le pays de la terre, pour y faire quelques achats qui lui serait certainement utile face au monstre.

Accompagnés de deux autres binômes, Itachi et Kisame s’aventurèrent à travers l’épaisse forêt flamboyante du pays des rivières. Hidan et Kakuzu, les deux frères jumeaux comme le requin s’amusaient à les appeler, ainsi que Deidara et Sasori, les deux qui avaient échoué, allaient essayer de récupérer tout ce qui pouvait l’être dans les ruines de Suna. Il le fallait au plus vite, avant que les autres grandes nations n’apprennent ce qui s’était déroulé au village caché du sable. Deux heures leur suffirent pour finalement atteindre le désert aride du pays du vent. Habitué à un climat plutôt continental, Itachi n’était pas à l’aise sous cette chaleur extrême et ce soleil de plomb, mais il était certainement moins handicapé que son coéquipier qui était plus habitué à un climat humide et tempéré. Mais peu importait puisque leur objectif devait être atteint, c’était la seule chose à laquelle ils devaient penser. Faisant une halte au milieu du désert, ce qui les retarda quelque peu sur l’horaire prévue, le groupuscule foula enfin la zone militaire de Suna, du moins ce qu’il en restait. L’épaisse muraille de pierres n’était plus visible et seuls décombres et ruines étaient visibles sur de nombreux kilomètres. C’est ici que les binômes se séparèrent et que Kisame commença à rechercher la bête grâce à Samehada. Son étrange épée avait la capacité de sentir le chakra et particulièrement le chakra de Bijuu qui était si spécial et si puissant. C’est donc sans mal que les deux compagnons se mirent en route à travers les ruines pour essayer de débusquer l’Ichibi. Le ninja du clan Uchiha écouta les paroles du requin et en avait bien conscience mais il ne prit pas la peine de répondre, restant silencieux et concentré sur leur objectif.

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre d'Akatsuki
Membre d'Akatsuki
avatar


Messages : 82
Date d'inscription : 15/07/2014

Fiche ninja
Niveau: 35
Expérience:
0/400  (0/400)


MessageSujet: Re: Event #1 - Phase #1 : Menace à Suna [Akatsuki]   Mar 19 Aoû - 9:59







En marche pour Suna


JE DÉTESTE ATTENDRE. PLUS ENCORE, JE DÉTESTE FAIRE ATTENDRE LES AUTRES.

De retour à Suna. Nous devions, Deidara et moi, nous rendre à nouveau sur les ruines de notre échec. Nous étions amenés à retourner là où notre incompétence avait imprimé une défaite sans nom. Je crois bien que c’était la première fois, d’ailleurs. Il fallait se rendre à l’évidence ; il était certain que nous allions tenter de rattraper les idioties de Deidara, un jour ou l’autre. Qui plus est, j’étais persuadé que nous avions laissé quelques preuves par-ci, par-là. Quel ennui que de revenir, une nouvelle fois, sur les traces de mon passé. Toute l’Akatsuki avait été mobilisée. La raison : Ichibi.
Comme je l’ai dit, j’étais avec Deidara, nous préparant à avancer pour Suna depuis le pays des rivières. Nous ne ferions aucune escale car il fallait nous dépêcher d’enquêter. Pain n’avait aucune envie que le groupuscule ne se montre davantage qu’il ne le fit. Lorsque nous avions été chargé de capturer le nouveau Kazekage, nous avions carte blanche. Aujourd’hui, il souhaite se servir de notre défaite pour étouffer l’affaire. Suna était dans son linceul, seuls quelques survivants pouvaient encore traîner par là-bas : ainsi pouvaient-il prévenir leur allier, Konoha, de notre visite. Oui, Konoha ne risquerait pas de mâcher ses mots quant à notre existence si elle en avait la preuve irréfutable. Par ailleurs, nous n’avions aucun renseignement sur eux : s’étaient-ils déjà accommodés d’informations généreusement offertes par Suna ? Nous devions courir le risque puisque dans le doute, la chance pouvait être de notre côté.
Mes préparatifs terminés, nous quittâmes la noirceur du repaire pour profaner la verdure, là, au-dehors. Pour la première fois, aussi longtemps que je puisse me rappeler, Deidara n’était pas très bavard – et ce n’est pas moi qui allait m’en plaindre. C’est à croire que, lui aussi, mesurait l’intensité de notre mission et surtout sa gravité. Nous sommes partis les premiers car nous devions souiller la partie ouest du village, suivis de près par Itachi et Kisame. Leur mission était autre que la nôtre ; évidemment, il fallait un autre binôme pour corriger ce que la spontanéité de Deidara avait engendré. Cela me paraissait logique – bien que l’amertume s’insinuait dans les nerfs de mon cœur. Ils sont bons, ces deux-là : je ne me faisais pas de soucis quant au succès de leur mission – peut-être était-ce la raison d’une certaine forme de jalousie primitive.
Inlassablement, nous marchions sur des herbes fraîches, enlacés par la nature. Comme à mon habitude, je me déplaçais avec Hiruko, dissimulé dans ses entrailles. Personne ne connaissait Hiruko – à l’exception d’une personne – ce qui, en soit, me procurait un avantage sans précédent. Je me plaisais à faire croire à mes adversaires que « j’étais Hiruko ». Je ne m’étais jamais montré à qui que ce soit depuis ma désertion. Seuls Orochimaru, Pain et Deidara avaient eu le plaisir de percevoir mon éternelle jouvence. Pour les autres, je n’étais qu’un homme voûté, large et incapable – en apparence – de me déplacer rapidement. Je gardais toujours mes atouts dans ma poche car, qu’importe la situation, je pouvais me permettre de surprendre les ninjas que je voulais dépecer. C’est ainsi.
Bientôt Deidara et moi-même découvrîmes les couleurs pastelles du désert. Ce vaste océan qui s’étendait à perte de vue. Nous empruntions le chemin qu’Itachi et Kisame devaient fouler incessamment sous peu. La matinée était bien entamée, le soleil était déjà bien chaud – supposais-je en constatant la sueur sur le visage de mon acolyte. Il devait rester tout au plus deux heures avant que le soleil ne soit à son zénith. Nous étions dans les temps ; nous étions en avance. Itachi et Kisame nous avaient dépassé. Alors nous quittions leur sillage pour dévier vers notre objectif, le côté ouest. Nous pouvions distinguer, au loin, la muraille de Suna – tout du moins ce qu’il en restait. La route était encore longue, moins d’une heure dans mes souvenirs, ainsi décidais-je de m’adresser à Deidara.
« - J’espère que cette fois-ci, tu n’as pas amené qu’un sac d’argile. »
Lors de l’attaque, cherchant à prouver la supériorité de son art – ce qui fut autre au final, Deidara n’avait apporté qu’une petite production d’argile. Il avait, en définitive, sous-estimé Gaara qui, malgré tout, n’étaient pas si mauvais que ce qu’il avait osé imaginer. Je préférais m’assurer, cette fois-ci, que nous repartirions couronnés de succès. Pour ma part, j’avais aiguisé mes armes, mes articulations – celles d’Hiruko et du Troisième : enfin préparé toute la panoplie nécessaire pour intervenir en cas de problème. Oui, j’étais dans l’incertitude totale et je n’aimais pas cela : c’était bien probable que des ninjas de Suna aient survécu. C’en était une autre que d’affirmer que la majorité n’avait pas dû rester sur place étant donné qu’Ichibi avait terminé le travail de destruction. Et puis… sans Bijuu, Suna serait une force faible – jamais ils n’auraient imaginé éliminer le démon surtout s’ils devenaient, par la suite, la cible d’attaques mercenaires. Je me plaisais à imaginer que ces vers avaient trouvé refuges chez les rats de Konoha. Il est fort probable que nous ne trouverions personne là-bas mais je suis de nature prévoyante, surtout lorsque l’on suppose que la vieille Chiyo pourrait être encore en vie.
Nous y voici, nous étions à l’endroit supposé, il ne fallait pas perdre de temps. Nous nous trouvions à l’ouest, près de ce qu’il restait du village. Les fouilles allaient pouvoir commencer. Pour ma part, je cherchais une chose, une seule : un corps en particulier.
« - Reste vigilant, Deidara, on n’est jamais trop prudent. »




Le hors RP c't'important Razz.




© Snow White | Nala


_________________


Dernière édition par Sasori le Sam 23 Aoû - 22:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre d'Akatsuki
Membre d'Akatsuki
avatar


Messages : 20
Date d'inscription : 07/08/2014

Fiche ninja
Niveau: 33
Expérience:
125/400  (125/400)


MessageSujet: Re: Event #1 - Phase #1 : Menace à Suna [Akatsuki]   Mar 19 Aoû - 15:28



Deidara


L'artiste de retour à Suna


« C'est insupportable, cette suffisance que vous avez dans le regard !! Comme si vous vouliez rabaisser mon art ! Et ça, je ne peux pas le tolérer !! Je ne peux pas tolérer qu'on porte le regard sur mes œuvres sans s'émerveiller ! Ce regard qui nie ma créativité ! »


— Deidara.






Pauvre de moi, voilà donc tous les problèmes que causa mon idiotie ? J’en étais peu fier, croyez-moi. Jamais les choses n’auraient dû se dérouler d’une telle manière, mon art ne méritait de perdre face à ces miséreux sunajins. J’étais si près du but… À peine revenu à notre repère, Sasori et moi, que les réprimandes faites à mon égard fusèrent, chose que mon partenaire lui-même ne manqua pas de faire lors du trajet retour, celui-ci regréant en tout point de m'avoir fait confiance. Tout cela m’était insupportable, après tout, comment étais-je censé deviner que cet idiot de Kazekage libérerait Ichibi ? Ce chien m’avait en plus arraché un bras, qui heureusement me fut remis grâce aux précieuses capacités de Kakuzu. Notre, ou plutôt devrais-je dire mon échec engendra donc une décision de notre leader Pain des plus intéressantes. Nous avions pour tâche de retourner sur les lieux de l’incident pour diverses raisons. La principale, malheureusement confiée à Itachi et Kisame, consistait à capturer Ichibi, et pour de bon cette fois-ci. J’enrageais totalement de ne pas être assigné à cette mission, pouvoir prendre ma revanche et faire finalement triompher mon art aurait alors comblé le vide dans mon cœur laissé par mon dernier combat. Mais il en était ainsi.

Le second objectif, lui, tout aussi important pour Akatsuki, voulait que nous, membres restants, nous occupions de dérober au village diverses choses pratiques à notre groupe, allant des armes et équipements propres au village, de même pour les différents rouleaux secrets jusqu’aux informations que nous pourrions ignorer. Une tâche en soi des plus emmerdantes, je vous l’accorde. Si je ne me suis pas défilé à cette tâche – hormis le fait que je n’eus pas le choix – c’est surtout quant au fait que tout là-bas ne fut pas détruit. Du moins, c’est l’hypothèse que nous nous étions faite. Des ruines engendraient donc forcément quelques rares survivants, ou bien même encore quelques convoiteurs de richesses, tous venant de différents villages, et quoi de plus beau que quelques cobayes afin d’apaiser ma haine ? Rien, mis à part mon art, bien évidemment. Exploser, détruire, massacrer, et créer, voilà un semblant des choses qui animaient mes pensées. Enfin quelque chose de suffisamment excitant pour que je puisse me rendre une nouvelle fois dans ce désert miteux sans rien dire. Et pourtant, quelque chose de bien plus symbolique m’importait en fait : Sasori.

Oui, celui qui de par mon incompétence passagère fut entrainé dans ma chute. Bien que seul cet homme bénéficie d’un certain respect de ma part non négligeable, j’avais souillé son honneur. En effet jamais dans ma vie je ne pus rencontrer un être partageant ma passion sans limites pour l’art. Non loin de là l’idée de vous faire un portrait valorisant de cet emmerdeur, mon âme de grand artiste voulut dédommager les dégâts commis. Ce dernier m’avait alors partagé sa convoitise : quelque chose de fort intéressant et ô combien utile s’il pouvait s’en approprier, qui de plus se trouvait à Suna. Mon choix fut alors fait, seuls les préparatifs manquaient à présent. N’ayant pour habitude de commettre une erreur une seconde fois, je pris avec moi autant d’argile qu’il me faudrait pour combattre. Cette fois j’étais prêt et jamais plus personne ne pourrait m’humilier.

Deidara – ‘‘ Hmm...ce sera la dernière, cette fois-ci. Ils vont goûter à mon Art, ah ah ! Je vais tout détruire. ’’


Je savais à quel point le passé de Sasori l’insupportait, retourner sur ces lieux n’était pas une chose qui lui tenait véritablement à cœur. Nous marchions alors à nouveau vers cet endroit, évitant d’utiliser mes invocations pour nous déplacer afin d’économiser mon argile au maximum ainsi que mon chakra. Itachi, cet homme que je détestais au plus haut point et qui se voyait en plus confié mon adversaire, accompagné de son camarade Kisame nous suivaient de prêt, également précédés eux-mêmes de Kakuzu et Hidan, ces ignorants de l’art. Il m’était impossible de comprendre en quoi l’immortalité pouvait à tel point leur plaire. Aussi durant le voyage je me fis des plus discrets et n’ennuyai pas plus que cela notre marionnettiste, aussi fou que cela puisse paraitre. Notre tâche demeurait importante et nécessitée de la concentration, même pour un homme aussi spontané que moi-même. Se contenir un maximum pour mieux exploser par la suite, c’est comme cela que je pensais en réalité.

Un certain temps passé maintenant le triste paysage qui nous entourait offrait à présent quelque chose d’un peu plus familier et annonciateur de notre très proche arrivée. Un léger souffle faisant virevolter quelques mèches de ma chevelure, une lumière tout particulièrement extrême nous culminant, et, sans oublier ce sable sec incrustant parfois les orifices de mes yeux : pas de toute, on allait arriver dans peu de temps.


Sasori – ‘‘J’espère que cette fois-ci, tu n’as pas amené qu’un sac d’argile. ’’

Deidara – ‘‘ M’emmerde plus avec ça, cette fois je suis prêt. ’’


Les ruines s’offraient finalement à nous. Si je n’avais pu voir de mes propres yeux ce à quoi ressemblait le village autrefois jamais je n’aurais pu me faire une idée de ce qui existait avant le passage du démon à une queue. Il n’avait rien loupé celui-ci, mais j’étais tout de même fier d’avoir de mes propres mains détruit une partie de Suna moi aussi. Il ne restait à présent plus qu’à accomplir convenablement nos objectifs.


Sasori – ‘‘ Reste vigilant, Deidara, on n’est jamais trop prudent. ’’

Deidara – ‘‘ Cesse de ma prendre pour un idiot Sasori. Je t’ai déjà dit que mon art ne craint personne. Maintenant, que la fête commence, yeah ! ’’



CODAGE(c)SHA.

_________________

l'artiste, membre de l'akatsuki
« C'est insupportable, Invité, cette suffisance que vous avez dans le regard. Comme si vous vouliez rabaisser mon art... Et ça, je ne peux pas le tolérer ! Je ne peux pas tolérer qu'on porte le regard sur mes œuvres sans s'émerveiller ! Ce regard qui nie ma créativité ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Event #1 - Phase #1 : Menace à Suna [Akatsuki]   

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» MICHEL MARTELLY MENACE DE GAGNER LES RUES
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Kahou - Qu'une nouvelle histoire commence ... :: Reste du monde :: Kaze no kuni 風の国 :: Ruines de Suna - Côté Est-