Partagez | 


Nukenin de rang A
Nukenin de rang A
avatar


Messages : 40
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 24
Localisation : Les montagnes célestes ♪

Fiche ninja
Niveau: 29
Expérience:
0/325  (0/325)


MessageSujet: It's my true colors ! ♪   Ven 22 Aoû - 12:36

Hisoka a écrit:
S'cusez moi de poster un RP vide, mais c'est pour ne pas perdre mon codage, et je vous e nserait reconnaissant de ne pas supprimer ce message.

Merci de votre compréhension les soss' !




It's my true colors ! ♪




Loin des plaines jonchées de fleurs, des montagnes brumeuses et des chasses aux chats perdus du village de kumo, Hisoka trainait dans le monde shinobi. C'est dans une bourgade du pays des rizières qu'il trouva de quoi s'occuper loin de toutes les emmerdes possibles. Ici, il pouvait se la couler douce, matter les filles aux sources chaudes, ce fumer un bon tar'pé sur le pontont du lac et aussi, se reposer en toute tranquilité. La vie n'avait plus de secret pour lui et il pouvait s'exécuter aux tâches les plus simples du quotidien. C'est par une simple lettre qu'il adressa à sa mère son départ de la nation. Le Raikage lui en demandait trop et la peuplade que formait la capitale ne l'avait toujours pas accepter en tant qu'homme. Pour ces gens, l'individu que représentait Hisoka n'était que l'ultime démon des nuages ne laissant aucuns survivants sur son passage. Pour dire, d'après de nombreux shinobis ayant combattus à ses côtés, nombreux sont les alliés tombés sous ses coups lorsque le quatrième prenait le contrôle sur son âme. Il était un pariat, un raté. Le seul qui ne contrôlait pas son démon hormis le jeune chunin possèdant le Gobi. Mais lui n'étais que Chônin et n'avait commis que de très rares missions ayant le but de massacrer l'ennemi voisin. Alors que notre jinchuriki lui ... Si vous le mettez en prison, il n'aurait certainement plus de place sur les murs de sa cellule quant à inscrire le nombre de mission effectués par le biais de traits.

Enfin bref, ce gros flemmard, je vous disais, est actuellemment perché sur le toi d'une cabane de pêcheur entrain de fumer de l'herbe. Et pas celle du gazon ... Oh que non. Cet abrutit hallucine à max et s'imagine voir les nuages flottant au dessus de sa tête s'entre tuer par le biais du vent, les fusionnant en une autre créature infâme sortant tout droit des abysses. Ouais, il est complétement défoncé. Mais ça, il en a l'habitude. Alors il se laisse aller, tout en connaissant à quel moment il redescendra de  son trip pour reprendre une nouvelle dose. Comme dirait l'autre ; Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort ! Vous vous dites surement comme moi, que ce type là doit être bien défoncé à chaque fois qu'il dit ça ... C'est bien le cas, on a vérifié.

C'est donc une nouvelle journée qui démarre à coup d'hallu' et de gros pétard. Tranquillement allongé sur son toi, il fume peut être son dernier join sans le savoir. Mais il s'en contre fout, si il est encore là aujourd'hui, c'est que le bon dieu l'a voulu. Ou plutôt, qu'il s'est démerder pour que personne ne le retrouve. Qu'il est rusé n'empêche. J'suis fier de lui. ▬ Bah ouais, en tant que narrateur et créateur de c'te tête brulée, j'peux être fier de mon poulain. Que vois-je ? un pikachu sauvage apparait ? Nan, faut pas déconner non plus. Revenons à nos moutons. ▬ Le vieux qui lui louait,enfin prêtait ... ouais, Hisoka l'avait forcé à lui filer sa piole. Cela n'empêche, qu'il repousse les intrus venant sur le territoire. Pour lui c'est du donnant-donnant alors le vioc n'a pas le droit de se plaindre. Mais il le fait quand même. « Descend de là avec ta clope qui sent bizarre ! Tu nous donnes le tournis ! Mon p'tit-fiston à vue un aigle creuser une galerie tout à l'heure ! Tu vas nous rendre fous ! » Il n'est pas tellement du genre l'occasse. Un pied devant l'autre, le quatrième commence à descendre de la toiture mais effectue un salto arrière. Faut bien avoir le style qui va avec. Les deux pieds sur terre, il loga son regard dans celui du vioc. Ce dernier comprit tout de suite de quoi il était question à la seconde où il regarda Hisoka. Les deux hommes avaient élaborer différents codes depuis la venue de l'ex-kumojin. Et le dernier effectué en date signifiait une approche inconnu au bataillon. Le proprio et sa famille s'tire en vitesse et Hisoka se retourne face au lac. Derrière lui, par la forêt, s'approcha un homme. Marchant d'un air décontracté, il se stoppa net à une dizaines de mètres de celui qui paraissait être sa cible. Terminant sa beuh, il jetta son mégot dans la flotte et se détourna son regard la tête par dessus l'épaule, son interlocuteur. Le sourir aux lèvres, il lui balança.

« Yo l'ami ! On s'est perdu ? S'tu cherches une mégalopole, c'pas ici qu'tu vas trouver... J'te conseillerais plutôt de partir à l'Est, tu devrais trouver ton bonheur. Ou sinon c'est pour l'herbe que tu viens ? Cool ! Ca veut dire que ma pub a marcher ! Dis moi ton prix, on pourra peut être s'arranger; mais j'te préviens, c'est de la bombe c'que j'ai là ! »


En y regardant de plus près, cet homme ne venait pas pour acheter. Et ça, Hisoka ne 'lavait même pas remarquer. Crétin comme il est, il n'est pré-occuper que par son propre intérêt. Un jour ou l'autre, ça causera sa perte ... Ce jour est il arrivé ?


© Halloween


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouroboros 雷 Chef des forces spéciales
avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 13/08/2014

Fiche ninja
Niveau: 45
Expérience:
0/500  (0/500)


MessageSujet: Re: It's my true colors ! ♪   Lun 25 Aoû - 15:21

It's my true colors !
feat. Taima O. Hisoka
« L'objectif de la vie n'est pas la connaissance mais l'action.  » Thomas Huxley

La mission qui avait été confiée il y a quelques jours à l’Ouroboros était on ne peut plus claire, pourchasser et ramener en vie le jinchurikii qui venait de s’enfuir du village, par la force si cela était nécessaire. L’hôte du démon à quatre queues, Yonbi, après un accrochage avec l’ombre de la foudre, prit les dispositions nécessaires pour déserter le village. Heureusement, les hautes autorités de Kumo furent informées bien rapidement de la fuite de leur précieuse arme et avaient pris les moyens nécessaires à sa chasse et son arrestation.
L’Ouroboros, l’unité de Kumo en charge de la chasse des Kekkai genkai et des déserteurs, possédait sa propre brigade de scellement ainsi qu’une brigade spéciale dont le corps d’armée est uniquement composé de personnes ayant reçu un don héréditaire de la main de Suisen. Par quel moyen ? Personne ne le savait, mis à part le Raikage et quelques conseillers.
Mais ce n’est pas cette brigade qui allait s’occuper du cas de l’hôte, non c’était bel et bien Suisen qui avait décidé de s’en charger en personne. Voyant en cette mission le moyen parfait d’en découvrir plus sur les jinchurikiis et les Bijuus, mais également l’occasion de sortir du pays et de se dégourdir. Cela faisait de nombreuses années qu’il n’avait pas passé les frontières de son pays et c’était l’occasion rêvée.
Le conseil restreint ne contesta pas la décision du chef de l’Ouroboros, acclamant même ce dernier pour sa vigueur et son initiative. Les patriarches avaient foi en la force et en les capacités de notre homme, sinon ils ne lui auraient jamais laissé la permission de quitter le village, surtout que la situation était périlleuse, il fallait, à tout prix, mettre la main sur ce jinchurikii en fuite.
C’est ainsi que notre homme quitta le village caché des nuages il y a deux jours maintenant.

Durant la première partie de son périple, il traversa le territoire montagneux du pays de la foudre durant six heures entières, arrivant à pister l’hôte qui ne semblait pas doué quand il était question de dissimiler toute preuve de son passage. Suisen prit du repos avant de s’engager encore pour six longues heures de voyage à travers les contrées glaciales du pays du givre et la région volcanique du pays des sources thermales. D’après les traces qu’il avait pu trouver et les quelques informations qu’il avait pu rassembler en utilisant son genjutsu sur plusieurs commerçants locaux, la cible se dirigeait vers le pays des rizières, un pays neutre.
C’est ainsi que s’engagea sa deuxième journée de traque, nous ramenons enfin à la réalité. Durant toute la matinée, le chef de l’unité Ouroboros avait arpenté les champs et les plaines du pays des rizières à la recherche de la cible M02AKU27BBATH. Jusqu’au moment où il put détecter une source de chakra anormale à quelques kilomètres de sa position. Ceci grâce à ses dons sensoriels, actifs même en mouvement, juste en infusant son chakra.
C’est alors qu’il put observer sa cible pour la première fois, celui-ci se trouvait sur la rive d’un lac près d’un cabanon. Un vieillard et plusieurs individus fuirent à toute vitesse, passant à côté de Suisen qui ne leur adressa pas un seul regard, pourtant le vieil homme ne put s’empêcher de le prévenir : « Faîtes attention, il est complètement taré le type là-bas ! ». Suisen ne put qu’acquiescer un sourire à cet instant, marchant doucement vers sa cible, les bras croisés, cachés dans les imposantes manches de son haori. Il s’arrêta à une dizaine de mètres de l’hôte, le fixant directement, toujours le sourire affiché et le facies enjoué. La cible semblait déborder d’énergies et sous l’effet de produits stupéfiants, c’est sûrement ce qui lui donna le courage et l’imbécilité de dire : « Yo l'ami ! On s'est perdu ? S'tu cherches une mégalopole, c'pas ici qu'tu vas trouver... J'te conseillerais plutôt de partir à l'Est, tu devrais trouver ton bonheur. Ou sinon c'est pour l'herbe que tu viens ? Cool ! Ça veut dire que ma pub à marcher ! Dis-moi ton prix, on pourra peut-être s'arranger; mais j'te préviens, c'est de la bombe c'que j'ai là ! »

De l’innocence ? Certainement pas, de l’idiotie serait le mot exact pour caractériser les paroles qui venaient d’être prononcées par l’hôte. Le facies de notre homme se contracta, devenant finalement inexpressif, mais son sourire était toujours présent, lui donnant un air terrifiant et sadique à la fois. C’est la voix grave et froide qu’il dit : « Taima O. Hisoka, déserteur du nuage et hôte du singe, tu devrais reconnaître un supérieur lorsque tu le vois et mesurer les propos que tu tiens … »
C’est alors que l’atmosphère devint lourde, très lourde pour la cible sous l’effet des pulsions meurtrières de l’usurpateur du nuage et sa puissance chakratique. Infusant son chakra violemment dans son abdomen, cela avait pour résultat de faire naître un sentiment néfaste dans le cœur de sa cible, l’immobilisant de tout son être, malgré la puissance du démon qui l’habitait. Mais, alors que la cible réalisait à peine ce qui se passait, Suisen disparut à l’aide du shunshin no jutsu pour se tenir face à l’hôte, la main gauche devant son visage, l’index plié retenu par la pouce et qu’il dit : « … En plus d’avoir déserté, tu effraies la population d’une autre nation et sème le chaos derrière toi. Sans parler de la consommation et de la vente de produits stupéfiants. Crois-moi, tu ne devrais pas alourdir les charges qui pèsent sur toi. »
Alors qu’il finissait sa phrase, prononçant les derniers mots de celle-ci, il donna une pichenette sur la tête de l’hôte, encore immobilisé sous l’influence de l’intimidation produite par Suisen. Le yubisaki ippatsu concentrait un flux de chakra important dans l’index de l’utilisateur pour lui conférer une force et une puissance incroyable. L’effet fut immédiatement, l’hôte fut projeté violemment en arrière, ricochant à deux reprises sur l’eau du lac avant d’y tomber. Le chef de la section Ouroboros relâcha peu à peu l’infusion de chakra, libérant l’hôte des entraves psychologiques qui le retenaient pour le laisser émerger de l’eau.  




Hors-RP
Techniques utilisées:
 
Statistique de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» AppleSunrise ϟ I see your true colors
» True Blood
» Let your love come true
» True blood.
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Kahou - Qu'une nouvelle histoire commence ... :: Reste du monde :: Pays sans force militaire :: Ta no Kuni 田の国-