Partagez | 


Nukenin de rang A
Nukenin de rang A
avatar


Messages : 40
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 24
Localisation : Les montagnes célestes ♪

Fiche ninja
Niveau: 29
Expérience:
0/325  (0/325)


MessageSujet: Quand le nuage rencontre la pluie   Lun 25 Aoû - 10:47


Quand le nuage rencontre la pluie
« Hey yow pépé ! Faut qu't'arrêtes de foutre des miettes de pain sur le toit d'ma casa ! Ca attire tous ces satanés pigeons ! Y'a d'la fiente partout maintenant ! »
Hisoka vient de quitter le pays de la foudre il y a à peine 3 jours. Notre héro s'est dit que pourquoi pas, s'installer dans un pays sans force militaire était une bonne idée. Mais qui dit force militaire dit simplement pays qui craint à max. La populace de ce genre de contrée habrite toute sorte de personnage assez ... craignosse. Comme ce vioc à qui notre crétin national a décrêter par sa propre personne ▬ et sans aucun juri ▬ qu'il était le nouveau propriétaire de cette cabane au bord du lac. Et comparer à sa toute puissance divine, le papy n'avait pas d'autre choix que d'acquieser. Pour se venger, il élabore des stratagèmes en tout genre pour le faire chier à proprement parler. Et le la merde, y'en avait sur son toit.
« Ca t'apprendra à t'approprier les biens des autres ! Racaille des montaaagnes vah ... » Un sourcil à moitié rasé, des dents manquantes lui faisant un sourir de pirate, des fringues délavés puants le crotin de cheval, une barbe au parfum de saké ... Cet homme fait vraiment pitié. Et Hisoka n'hésitait pas à le lui faire rappeler. De simples remarques suffisent pour qu'il ferme sa gueule. ▬ Ouais ! Ferme ta gueule le vioc ! T'es qu'une merde ! Tu t'fais prendre ta baraque secondaire par un inconnu et tu fais rien ? Vas'y t'sert à rien ... ▬ Se roulant un join, il l'allume, tire deux trois taffes et marche à reculons vers le village se situant de l'autre côté du lac. Marchant sur l'eau, à quelques mètres du vieux, il lui fait un doigt. Mais un gros doigt, avant de lâcher un ... « BITCH ! »

Le Quatrième en avait marre. Une bonne caisse de saké et deux trois bols de ramens le remettront sur pieds. Enfin, qui sait, personne ne peut prévoir ce qui peut arriver lorsque ce crétin est trop bourré. Qui en plus de ça, est complétement défoncé avant de boire. Mais ça il en a l'habitude. Alors ça compte pas. Tellement défoncé, qu'il en oublie de laisser son chakra actif sur ses pieds afin de pouvoir marcher sur l'eau. Bien évidemment, son corps s'enfonce dans la visqueuse, le surprenant. Regardez le se noyer ... Quel abrutit ... Et la seule chose qu'il trouve à dire, alors qu'il se tire d'affaire en arrivant de l'autre côté de la berge c'est ... « PUTAAAAAAIN MON JOIN ! »

Surpris, en colère, encore sous l'emprise de sa substance ... il entre dans le bar le plus proche afin de se désaltérer. Par une voix grave et sûr de lui, il commande les dernières bouteilles de saké pour sa gueule. Les autres ? On en a rien à foutre. Que ce soit moi, le narrateur, Hisoka, ou cette feignasse de Yonbi qu'est entrain de dormir, on s'en branle ! Même si la populace s'étant regrouper dans ce zinc semble méfiante de l'individu qui vient de pointer son nez; ils continuent tous leurs activités après un bref échange de regarde avec lui. Au guichet, il regroupe ses bouteilles et s'assoit à une table. Les bouteilles débouchonner, il commence à s'en mettre plein le gosier. Son sachet d'herbe et ses toncar sur la table, il s'en roule un nouveau. Bah quoi ? Le dernier à couler alors ...

Les gens le regardent de plus en plus avec l'air dubitatif, qu'était il en train de faire ? « J'me roule un join ça vous dérange ? Votre avis j'lui chie dessus et j'le donne à manger à vos gosses ! Alors arrêter d'me matter comme ça et fermer vos gueules ! » Assez violente comme réaction. Mais compréhensible, oui. Les jugements des hommes ne l'importaient peu dorénavent. Il est désormais capable de prendre une décision seul et d'e nassumer les conséquences. Et ce genre de public suspicieux ne l'enchante guère. C'est ce genre de regards qu'il a subit toute sa vie par les gens de son village. Le genre qui te méprise, t'éloigne de la société. Mais lui est fier de ce qu'il est devenu, il est fier d'être l'hôte du démon à queues, c'est lui qui a choisit cette vie à l'âge de 6 ans et il en comprend les conséquences. Son seul regrès ? Les mentalités qui ne changent pas. On se croirait il y a cinquante ans ... C'est pitoyable. En parlant de conséquence, voyons comment notre héro va se comporter par rapport à l'homme s'approchant de lui.« Si tu ramènes ton gros cul plein d'merde ici, fais gaffe aux conséquences ... »

Cet homme a les cheveux blancs, le regard déterminé mais non chalant. Une vingtaine d'années à bien le regarder. Par sa posture et sa prestance, Hisoka peut voir qu'il n'est pas un simple homme. Un shinobi ? Un ennemi ? Le truc, c'est de passé inaperçu. Le quatrième ne veut pas se battre et il ne veut plus. Sauf si il y est obligé. Par exemple si il s'assoit sur la chaise se trouvant en face de lui. Ce qu'il fait. Hum ... Par simple sécurité, Hisoka cache son ancien bandeau de kumo dans sa poche et lui tend le pétard qu'il vient de rouler. « T'en veux ? C'est d'la bonne, j'te jure ... » Autant partir du bon pied, sinon, ça risque de l'énerver ...




© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Nuage de Pluie
» J'ai tant besoin de toi mon amie, ma seule amie... [PV. Nuage de Pluie et Nuage de Jais]
» L'amnésie, c'est le mal ! [ME Nuage de Pluie]
» Une patrouille [Tempete de Pluie, Griffe de Nuit et Nuage Demoniaque]
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Kahou - Qu'une nouvelle histoire commence ... :: Reste du monde :: Pays sans force militaire :: Ta no Kuni 田の国-